Exposition lumineuse (3). L'art de l'exposition lumineuse manuelle

Partager cet article

L'art de l'exposition lumineuse manuelle

Exposition lumineuse

Lorsque vous demandez à un photographe professionnel quels réglages il utilise, la réponse est, à notre grand surprise, souvent la suivante : « Je photographie en mode manuel. ». Le professionnel adapte l'ouverture de diaphragme et la vitesse d'obturation à la lumière prédominante en fonction de la situation – bien entendu manuellement. Il fait manifestement davantage confiance à son expérience qu'au dispositif automatique de l'appareil photo.

Que pouvez-vous en apprendre ?

Les professionnels travaillent souvent en mode manuel en raison des erreurs d'exposition lumineuse récurrentes des appareils photos. Bien que leurs systèmes d'exposition lumineuse deviennent de plus en plus intelligents à chaque apparition d’une nouvelle génération de modèle, l'exposition lumineuse continue à être calculée sur la base des valeurs standards prédéfinies. Un professionnel doit cependant fournir davantage que le standard. Beaucoup de donneurs d’ordre l’engagent parce qu’ils apprécient son mode de vision particulier, son « œil » ou son extraordinaire technique. Un dispositif automatique étalonné sur le standard ne peut pas accomplir les deux.

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous devriez vous aussi photographier en mode manuel :

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles le choix de l'ouverture de diaphragme et le temps de pose ne doit pas être laissé à l'appareil-photo. Lorsque vous entreprenez ces réglages vous-mêmes, vous pouvez éviter non seulement les erreurs typiques d'exposition lumineuse, mais aussi régler presque en même temps la correction requise d'exposition lumineuse.

Déterminer par soi-même les valeurs d’exposition, c’est l’alpha et l’oméga de l'exposition lumineuse manuelle. Vous pouvez vous les approprier peu à peu. Ne vous découragez pas si vous faites des erreurs au début. Chaque erreur vous permettra d'en apprendre davantage et vous serez en mesure d'estimer la lumière avec exactitude et à l'œil nu.

L’exposition manuelle : comment cela marche

Régler manuellement l'exposition lumineuse semble à première vue compliqué. Cependant, il suffit de régler consécutivement trois paramètres d'exposition lumineuse : l’ouverture de diaphragme, la vitesse d'obturation et la valeur ISO. Habituez-vous à régler tout d'abord deux paramètres et à adapter alors l'exposition lumineuse via le troisième paramètre. Cette procédure est illustrée pas à pas à travers deux exemples pratiques.

Quoiqu’il en soit, vous devez régler d'abord la valeur ISO. Utilisez grosso modo les valeurs suivantes :

  • Soleil : ISO 100-125
  • Nuageux : ISO 200
  • Ombres : ISO 400


Exemple 1 : photo de paysage.Afin de représenter de manière nette le motif de l'avant vers l'arrière, vous avez besoin d'une grande profondeur de champ, obtenue via une petite ouverture de diaphragme. Au cours de la première étape, choisissez l'ouverture de diaphragme, par exemple f/11. Ensuite, adaptez le temps de pose jusqu'à ce que le marquage sur l'échelle d'exposition lumineuse se trouve au milieu du viseur. Veillez à ce que la valeur temporelle corresponde approximativement à la valeur inverse de la distance focale, soit 1/60 sec. pour 50 mm, 1/250 sec. pour 200 mm, etc. Si la durée est plus longue, augmentez la sensibilité ISO ou photographiez avec un trépied.

Exemple 2 : photo de sport. Afin de capturer nettement les mouvements rapides des sportifs, vous avez besoin de la vitesse d'obturation la plus rapide possible, par exemple 1/500 sec. En plus, vous pouvez éviter le flou dû au bougé, qui apparaît souvent lors de prises de vues avec téléobjectif. Ensuite, adaptez le temps de pose jusqu'à ce que le marquage sur l'échelle d'exposition lumineuse se trouve de niveau au milieu. Au cas où l'appareil photo indique une sous-exposition, bien que vous ayez déjà ouvert entièrement le diaphragme, augmentez la valeur ISO. Des sensibilités ISO de 1250 ou 1600 ne sont pas rares sur les photos de sport

Astuce : Si la photo est trop foncée ou trop claire, vous pouvez corriger manuellement l'exposition lumineuse en toute simplicité en augmentant ou en diminuant la dernière valeur réglée. Une légère surexposition/sous-exposition, correspondant à la valeur de la correction d'exposition lumineuse, s'affiche alors sur l'échelle d'exposition lumineuse.

La théorie c’est bien, mais rien ne vaut la pratique pour progresser. Photographiez donc le plus souvent possible en mode manuel. L'exercice idéal consiste à photographier des situations dans lesquelles vous avez suffisamment de temps pour un motif (paysage, architecture) ou dans lesquelles la luminosité varie peu (terrain de sport, portraits photo)

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir lors de l'expérimentation avec l'ouverture de diaphragme et la vitesse d'obturation. Avec un peu de patience et de persévérance, vous serez déjà bientôt à même de régler l'exposition lumineuse comme un professionnel.

Article similaire