Yannick Cordemy, un photographe Tamron

Partager cet article

Yannick Cordemy, un photographe Tamron

1/ Yannick Cordemy, qui êtes-vous ?

J’ai 24 ans et je suis graphiste multimédia. Passionné par la photographie et la vidéo, je travaille constamment pour des artistes, galeries et entreprises à travers des projets de communication visuelle divers. Ayant effectué mes études à Gobelins l’école de l’image en graphisme multimédia, j’ai commencé la photographie en 2010 avec un Nikon D5000 que j’ai gardé 2 ans.
J’ai vite compris que posséder des objectifs lumineux était primordiale, donc j’ai commencé à investir dans des objectifs à grandes ouvertures. Peu de temps après, j’ai acquis le Nikon D600, c’est à ce moment-là que les projets vidéos ont commencé à se réaliser.

2/ Vous photographiez avec un Tamron SP AF 70 300 mm F/4-5.6 Di VC USD, quels sont les critères qui vous ont poussé à choisir cette focale et cet objectif pour la vidéo ?

Le monde de la piste moto et le mouvement m’ont poussé à investir dans le Tamron SP AF 70 300 mm F/4-5.6 Di VC USD.  Lorsque que j’ai acheté cet objectif, je tenais un webzine trimestriel de moto, c’était important de réussir à produire des reportages photos de qualité. J’ai finalement su faire ma place dans ce milieu en obtenant des accréditations pour photographier sur piste, en salon etc.
A l’époque Tamron avait lancé une publicité pour cet objectif, qui était illustrée avec la photo d’une moto en pleine courbe prise à vitesse de déclenchement faible, tandis qu’il me fallait un téléobjectif performant, rapide et stable ! Le Tamron SP AF 70 300 mm F/4-5.6 Di VC USD était l’objectif rêvé.
Peu de temps après son acquisition, j’ai constaté qu’il serait très utile en vidéo. Grâce à sa stabilisation, c’est un objectif très intuitif qui permet une parfaite utilisation sur trépied vidéo pour des plans séquences fixes. Grâce à cette focale ainsi qu’à son système USD, les rushs enregistrés restent silencieux, ce qui m’aide à monter mes clips vidéos de façon plutôt efficace la plupart du temps. Il est très performant, même en vidéo, le rendu d’image que cet objectif me permet d’obtenir est assez bluffant, pour pallier à la contrainte de l’ouverture, lorsque je l’utilise en vidéo avec une lumière faible, je prévois un éclairage conséquent afin d’optimiser mon image.

3/ Pouvez-vous nous raconter les coulisses de cette vidéo ?

Je me suis mis à la vidéo tout d’abord à titre personnel, je souhaitais être en mesure de réaliser mes sou¬venirs de vacances sous forme de clips vidéo. C’est ce qui m’a permis par la suite, de réaliser des clips/teaser vidéos professionnels. Ma dernière réalisation a été co-réalisée avec ma fille de 6 ans, que j’ai filmé dans les champs de colza afin d’informer à mon entourage qu’elle sera bientôt grande sœur. J’ai voulu au travers de cette vidéo, mélanger l’univers du motion design, avec des plans séquences en-fantins. J’ai donc utilisé 2 objectifs, dont le Tamron SP AF 70 300 mm F/4-5.6 Di VC USD pour sa réali¬sation. Ne possédant pas de grue vidéo, le plan de fin a été filmé au grand angle, debout sur une échelle en plein milieu des champs de Colza. L’avantage de la vidéo, est de pouvoir montrer ou caché certain détail afin de faire croire au spectateur que tout ce qu’il voit est réel. C’est ce qui me plaît, mon approche photographique étant plus proche du repartage photo et de l’instant “T”, dans la vidéo j’aime tricher en œuvrant avec mes propres moyens techniques.

Voir la video

Article similaire